15 av. maréchal Leclerc - 92360 Meudon-la-Forêt courrier@terranueva.net

Archive pour le mot-clé : enquête


Les conclusions du dernier baromètre « Climat social dans l’entreprise »

Nous reprenons ici un article paru sur le site myrhline.com sous le titre « Climat social, une météo capricieuse« . Il analyse les résultats du 16ème baromètre Cegos.

Salariés et managers sont au moins d’accord sur un point, les uns et les autres considèrent que le climat social dans leur entreprise s’est dégradé. Autre point d’alerte pour les directions d’entreprise : les risques psycho-sociaux, et particulièrement le stress, affichent des niveaux records selon le baromètre « climat social  dans l’entreprise » publié par la Cegos. Heureusement, l’implication des managers semble sans faille.

Lire la suite


L’amour est-il soluble dans le travail ?

Le 21 avril 2011, le cabinet Technologia, épaulé par la MUTUELLE UMC, lançait une vaste enquête à la fois quantitative et qualitative pour comprendre et éventuellement mesurer les impacts de la vie professionnelle sur la vie privée, dans toutes ses dimensions : sociales, familiales, amoureuses, voire sexuelles. En mars 2012, les résultats de l’enquête étaient publiés, les auteurs attendant beaucoup du nouveau quinquennat dans ce domaine.

Lire la suite


Baromètre séniors : ce n’est pas la joie

D’après le 14ème baromètre Seniors en entreprise, la situation des séniors dans l’entreprise ne s’améliore pas.

Comme les autres salariés, ils souffrent de la morosité du marché de l’emploi. Pour Pierre Cassier, responsable régional Rhône-Alpes de Menway Carrières, partenaire de ce baromètre :

Tous se recroquevillent actuellement sur leur acquis sans oser en demander plus, tandis que les entreprises laissent espérer des promotions… pour plus tard.

Mais si la situation est difficile pour toutes les tranches d’âge,  elle est peut-être plus dure à digérer pour les plus âgés, qui ont connu autre chose.

Lire la suite


Travailler en groupe rend-il abruti ?

Abruti : « qui est inapte à réfléchir », dit le dictionnaire. Et traiter une bande d’ « abrutis » serait un pléonasme, selon une récente étude du Virginia Tech Carilion Research Institute, un centre médical de recherche américain.

Le seul fait de travailler en groupe affecterait en effet le quotient intellectuel (QI) des participants. A la baisse, pour ceux ayant un statut social inférieur aux autres, ou se percevant comme tels. Car ils ont alors peur de mal faire, perdent confiance dans un environnement compétitif qui les inhibe. Les femmes se retrouveraient particulièrement dans ce cas de figure, souligne l’étude. On s’en serait douté ! L’âge n’aurait, en revanche, aucune incidence.

Lire la suite