15 av. maréchal Leclerc - 92360 Meudon-la-Forêt courrier@terranueva.net

Baromètre séniors : ce n’est pas la joie


D’après le 14ème baromètre Seniors en entreprise, la situation des séniors dans l’entreprise ne s’améliore pas.

Comme les autres salariés, ils souffrent de la morosité du marché de l’emploi. Pour Pierre Cassier, responsable régional Rhône-Alpes de Menway Carrières, partenaire de ce baromètre :

Tous se recroquevillent actuellement sur leur acquis sans oser en demander plus, tandis que les entreprises laissent espérer des promotions… pour plus tard.

Mais si la situation est difficile pour toutes les tranches d’âge,  elle est peut-être plus dure à digérer pour les plus âgés, qui ont connu autre chose.

Les séniors affichent leurs difficultés dans ce 14eme baromètre et les résultats de l’enquête sont sans appel  :

  • 61% des répondants jugent leurs conditions de travail assez difficiles (40%) ou difficiles (21%)
  • 78% des répondants n’ont encore bénéficié d’aucun bilan, rendez-vous de carrière ou aide à l’orientation. Ils sont autant (79%) à n’avoir bénéficié d’aucune promotion, changement de poste ou nouvelle affectation sur un projet depuis trois ans
  • Sur cette même période, les trois quarts de l’échantillon n’ont perçu aucune augmentation de salaire individuelle.
  • Les trois quarts des seniors n’ont, du reste, bénéficié d’aucun bilan ou information retraite au sein de leur entreprise, alors qu’ils sont 78 % à souhaiter ce type d’actions.
  • 59% des quelque 950 salariés de 44 ans et plus interrogés dans le cadre de ce 14ème baromètre pensent qu’ils pourraient être personnellement intéressés par une rupture conventionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant la fin de leur carrière, les salariés de 44 ans et plus sont toujours majoritairement enclins à penser que le contrat de génération est une solution pour l’emploi des seniors :

Le contrat de génération suscite de fortes attentes, confirme Pierre Cassier. Les seniors sont concernés à double titre. Ils y voient un intérêt autant pour eux-mêmes que pour leurs enfants et petits-enfants. »

Dans cette perspective, et de manière cohérente, le tutorat séduit : 67% des seniors se disent prêts à être candidat.

Cependant, les employeurs ne semblent toujours pas s’être mobilisés sur cette question, en dépit des prochaines échéances concernant le contrat de génération; 81 % des répondants disent que, à leur connaissance, leur entreprise n’a rien organisé pour la transmission des compétences.

 

A lire, les autres articles de notre dossier « Séniors » :