L’IFOP a récemment publié les résultats de son étude annuelle sur les connaissances et pratiques communautaires sur Internet, réalisée par son Observatoire des réseaux sociaux auprès de 2015 internautes âgés de 18 ans et plus.

Entre autres informations, l’on trouve le taux de diffusion de l’Internet au sein des différentes catégories de la population française (72,3% d’internautes).
Ainsi, sans surprise, plus l’âge augmente, plus la proportion de personnes connectées diminue, avec une chute importante à partir de 65 ans. De même, s’il est moins prononcé, un phénomène de clivage de la proportion de personnes connectées apparaît aussi entre les ouvriers et les autres catégories socio-professionnelles.
Taux de diffusion de l’Internet au sein des catégories de population pour 2010, selon l’IFOP.
Concernant la notoriété — et non l’usage — des réseaux sociaux, Facebook (94%), YouTube (92%) et Copains d’avant (88%) sont les plus connus parmi les personnes interrogées. Par ailleurs, Twitter enregistre la plus forte hausse de notoriété par rapport à 2009 (80% soit +17%). Il est intéressant de noter que les réseaux sociaux crées par les partis politiques sont très peu connus : seuls 3% des internautes connaissent les Créateurs du possible (UMP) et 2% la Coopol (PS).
Pour ce qui est de l’appartenance à des réseaux sociaux, Windows Live (52%), Copains d’avant (46%) et Facebook (43%) forment le trio de tête. Twitter (7%) progresse peu par rapport à 2009 (5%) malgré la forte augmentation de sa notoriété. Sur l’ensemble des personnes interrogées, la tendance de la proportion d’appartenance est à la stagnation par rapport à 2009.
Appartenance aux réseaux sociaux (proportion, nombre et catégorie d’âge), selon l’IFOP.
En complément de la notoriété et de l’appartenance, on peut cependant regretter l’absence de données sur l’usage des réseaux sociaux (fréquence d’utilisation par exemple) dans l’étude.
On trouvera toutefois dans cette étude des parties spécifiques à Twitter, d’une part, et, d’autre part, à la protection des données personnelles et à la privacité sur Internet.
Évolution de la notoriété et du taux d’appartenance de Twitter pour la population française, selon l’IFOP.
Pour la synthèse de l’ensemble des résultats de l’étude, analysés par catégories de population, voir la présentation IFOP.
Les réseaux sociaux en France en 2010, selon l’IFOP
Étiqueté avec :