Le métier de consultant se renouvelle chaque jour.

Si nos clients apprennent avec nous – ce qui est bien le moins puisque c’est notre mission – nous apprenons également beaucoup à leur contact.

Lorsque les demandes sortent de l’ordinaire, lorsque de nouveaux objectifs lui sont proposés et que l’entreprise et ses représentants sont prêts à “jouer le jeu” avec lui, le consultant senior ressent le trac de ses débuts et vit une expérience unique !

C’est ce qui s’est récemment passé au sein de notre cabinet.

Pour une petite organisation dont l’équipe jeune et soudée connaît les premières affres de la croissance et son cortège de “bugs” internes, nous avons été confrontés à une commande toute particulière.

Comment en effet, composer un scénario novateur alliant le classique théâtre d’entreprise et la formation traditionnelle ?

L’enjeu était d’importance tant pour l’entreprise qui organisait là sa première “convention”, que pour notre cabinet qui se voyait chargé de l’organisation d’une session sortant de l’ordinaire.

Que fallait-il faire ? Refuser pour ne prendre aucun risque ou innover et proposer une nouvelle démarche que nous ne maîtrisions pas totalement ?

Car ne vous y trompez pas, les consultants ne sont que de simples humains avec leurs propres limites de compétences et leurs freins personnels. En l’occurrence, la peur de l’échec n’est pas des moindres comme pour tout un chacun !

Après en avoir discuter avec la direction, nous avons pris la décision de tous “jouer le jeu” et de mener à bien cette initiative dans une parfaite collaboration.

De quoi s’agissait-il ?

Non pas d’une simple commande relative à la formation “communication” d’une trentaine de personnes.
Pas davantage d’une simple expérience de théâtre d’entreprise où se sont des acteurs professionnels qui construisent et jouent la pièce.
Non, il s’agissait de lier les deux et de faire jouer, sur scène, une troupe de parfaits novices !

Pour les collaborateurs, ce devait être une surprise. La direction ne leur avait annoncé qu’un séminaire de communication et tous s’attendaient à vivre une journée de formation classique.

Mais comment amener un groupe de néophytes, non informés de surcroît, à dépasser ses inhibitions, à se faire confiance et à se lancer dans la composition de saynètes sous forme de “théâtre libre” ?

Comment, d’autre part, de manière originale et totalement ludique, faire “vivre” – “Vivre” dans le sens de ressentir, témoigner, agir – à ce groupe d’une trentaine de personnes, une expérience de “communication” à la fois unique et pédagogique ?

  1. Nous avons, dans un premier temps, défini avec la direction les axes de progrès qui lui semblait prioritaires, puis, nous avons étudié les différents aspects liés au théâtre. Ainsi est née notre première journée de “théâtre libre”.
  2. Nous avons ensuite élaboré une première partie de séminaire pendant laquelle nous avions comme objectif de créer les conditions optimales pour la réalisation des saynètes :
    • Lever les freins individuels et les inhibitions légitimes, susciter dans le groupe des échanges différents, encourager la réflexion sur sa propre confiance en soi et sa confiance au groupe, prendre conscience de l’image de soi et de sa cohérence interne, travailler l’écoute, jouer avec ses émottions….
    • Au travers d’exercices appropriés, les participants se préparaient donc ainsi à vivre leur expérience de théâtre tout en prenant conscience, par l’expérience qu’ils vivaient, des différents aspects de la communication.

Après cette première séquence, le groupe étant désormais soudé et libéré de ses freins, nous avons pu lancer la deuxième étape de la journée : la création de mini pièces de théâtre, toutes orientées vers une démonstration spécifique et toutes jouées par des membres du groupe.

Encore fallait-il veiller, lors de la création des équipes, à favoriser la fusion de plusieurs populations professionnelles différentes ainsi que l’équilibre des personnalités en terme de créativité, de spontanéité et de leadership.

Les exercices précédents nous ayant aidés à définir les compositions les plus adaptées, les équipes se sont plongées avec, il faut le reconnaître, beaucoup de conviction et un quasi professionnalisme, dans la rédaction de leur scénarii et dans de sérieuses répétitions.

Effervescence, fous rires, trac de débutants, échanges multiples, découverte de soi et découverte de l’autre, plaisir du public et des acteurs, applaudissements nourris et standing ovation finale…La journée fut un véritable succès et le retour d’expérience, exprimés très positivement par les uns et les autres autour d’un buffet apéritif, fut pour la direction et le consultant la récompense ultime des efforts de préparation !

Ainsi donc, il est possible de favoriser l’apprentissage par des moyens nouveaux. Et c’est tout l’art du consultant que de savoir remettre en question ses habitudes.

C’est aussi toute la magie de ce métier que de travailler en parfaite adéquation avec la hiérarchie pour initier de nouvelles démarches et tout le bonheur de cette profession que de vivre régulièrement des moments forts qui ouvrent les esprits et les cœurs.

 

 

 

 

Expérience théâtrale : une autre manière d’apprendre
Étiqueté avec :